REMISE DE DIPLOMES A LA MFR LA RIFFAUDIERE

DIPLOMES CAP PE
12/12/2017

La remise des diplômes (DNB, BAC PRO et CAP) des MFR La Riffaudière et En Pays Saumurois, a rassemblé des membres du Conseil d'Administration, les diplômés, leurs familles, le directeur et l'équipe Vendredi 1er Décembre à la MFR La Riffaudière à Doué la Fontaine.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence de Mme Laetitia SAINT PAUL, Députée de Maine et Loire. Jean-Luc CHARRIER, membre du Conseil d'Administration de la MFR de Doué la Fontaine et Président des MFR du Département a félicité les diplômés et a insisté sur la réussite partagée par "l'équipe, le Directeur Jérôme HUREL, les maîtres de stage ainsi que par les parents". Le taux de réussite global pour tous les examens confondus est de 78 % :"90 % au DNB, 65 % au BAC PRO SAPAT enfin le taux de réussite au CAP Petite Enfance est de 80 %". En ce qui concerne l'insertion professionnelle, "96 % des jeunes de 3ème ont poursuivi leurs études après le DNB dont 42 % en apprentissage, 56 % des élèves en BAC PRO Services aux Personnes et aux Territoires (SAPAT) ont poursuivi leurs études après le BAC et 33 % ont trouvé un emploi. Pour les stagiaires de CAP Petite Enfance, 90 % ont trouvé un emploi dont plus de 60 % sont restés dans le Service aux Personnes.

Progression des effectifs

Jean-Luc CHARRIER a parlé du projet fédéral des MFR "plus de 1000 apprentis en trois ans. Il y a une forte progression depuis la mise en place de ce plan", conclut-il.

Laetitia SAINT-PAUL met en avant l'apprentissage

Madame la Députée a félicité à son tour les lauréats et a insisté sur le fait : "Que la formation est la base pour lutter contre le chômage. Si cela vous tente, continuez votre formation. Profitez de ces belles structures mises en place. Tout au long de la vie, on continue à se former. Un diplôme, c'est le départ pour l'avenir."

 

L'intelligence de la main

La Députée a évoqué la réforme de l'apprentissage, "ce projet de loi vise à revaloriser tous types de métiers. Il ne faut pas que les études en filières générales, fassent oublier la formation par apprentissage. Si certains sont partants pour partager leur parcours, venez me rencontrer. Tout métier qui demande une intelligence de la main a de l'avenir, il y a beaucoup d'offres d'emploi.Ceux qui sont partants, qu'ils n'hésitent pas à venir me voir." Suite à une réforme dévoilée par le gouvernement fin octobre, les concertations ont démarré le 10 Novembre pour une remise de copie fin janvier et un projet de loi au printemps avec une adoption définitive avant la fin de l'été 2018.

 

L'un des objectifs est de changer l'image de l'apprentissage, en faire une voie d'excellence et de réussite pour tous les jeunes et le refonder pour développer massivement l'offre des entreprises pour les moins de 25 ans. Former plus de jeunes en alternance passe par libérer l'apprentissage des réglementations qui compliquent l'accès à la formation.

DSC04306 2